Avant l'adoption

“Il suffit de croiser son regard avec celui d’un chat pour mesurer la profondeur des énigmes que chaque paillette de ses yeux pose aux braves humains que nous sommes.”

Jacques Laurent

Avant l’adoption !

Avant d’adopter un british shorthair il est important pour nous que vous lisiez ce qui va suivre, afin de prendre connaissance de la race pour voir si celle ci vous correspond.

En effet toute adoption ne se prends pas à légère et chaque race de chat est différente. Certaines peuvent convenir à des personnes et d’autres pas, en fonction des attentes des personnes sur le chat qu’ils aimeraient avoir.

Si après avoir lu ce qui va suivre et que ce chat vous correspond, nous serons heureux de pouvoir vous confier nos petits Oursons. Cela sera le début d’une grande et belle aventure pleine d’amour et de complicité au quotidien.

Le british shorthair est une race calme et paisible. Ces chats s’intègrent parfaitement dans un environnement avec des enfants car ils adorent jouer.

Acceptant toutes les activités sans se plaindre, il faudra cependant veiller à ce que les enfants aient conscience qu’il s’agit d’un animal et non d’une peluche afin de le respecter malgré sa nature très tolérante.

Capables de cohabiter avec d’autres chats ou avec des chiens, ils font preuve d’une capacité d’adaptation étonnante.

Très attachés a son maître, ils sauront être présents sans être envahissants car ils préservent une certaine indépendance.Ils sont d’une compagnie parfaite pour retrouver de la douceur et de la sérénité à son contact. Ils ont un énorme besoin de tendresse et se plaisent dans les familles qui lui apporteront beaucoup d’amour et d’attention.

Le british est dotée d’une intelligence rare, ils comprennent tous les événements qui se passent et auront des réactions en fonction de l’humeur ou des difficultés que peut avoir son maître.

C’est une chat idéal à adopter par tous, même les personnes qui n’ont jamais possédé d’animaux de compagnie auparavant. Très obéissant, il sera possible de fixer des règles strictes. Le chat les respectera avant pour tout faire plaisir à son maître, car il aime être apprécié par celui-ci.

L’achat d’un arbre à chat est indispensable pour lui car c’est le plus beau cadeau que vous pouvez lui faire.

En ce qui concerne l’entretien du chat, le british demande très peu d’entretien, ce qui est un avantage pour les particuliers qui ont craqué pour cette race ; un brossage une fois par semaine si vous avez le temps pour la beauté de son poils et un brossage quotidien pendant les périodes de mues.

La maison est un lieu dangereux, voici quelques consignes :

  • Mettez hors de sa portée les produits toxiques, fils électriques, câbles d’ordinateurs, …
  • Attention aux prises électriques non masquées, au fer à repasser en hauteur avec fil qui pend, idem sèche-cheveux ou rasoir. Cordons de rideaux et de stores, planche en déséquilibre. Plaques électriques ou cuisinière chaudes, casseroles d’eau bouillante, fenêtres, meubles trop hauts avec napperons et objets dessus, …
  • C’est un animal très agile et téméraire, votre chat fera beaucoup d’exercices d’équilibriste ! Attention si vous vivez en étage il risque de tomber et de se blesser. Ne le laissez pas sur le balcon et faites attention aux fenêtres ouvertes.
  • Fil à coudre, élastiques, punaises, agrafes, boucles d’oreille, petites pièces, aiguilles ou épingles, … Ce sont des objets qui pourraient être ingérés par votre chat.
  • Cachettes trop petites, interstice dans votre cuisine, poubelle, boîte qu’on pourrait jeter avec un chaton endormi dedans, derrière le frigo ou dans le frigo ouvert, machine à laver le linge ou le lave vaisselle. ==> Toujours vérifier qu’aucun chat ne fait la sieste dans le linge sale avant de démarrer une machine !
  • Bloquer les portes qui claquent, fenêtres ouvertes, ou pivotantes, cendres de cheminée, détergents, plantes toxiques (on vend des répulsifs) antigel, os de poulet, débris de verre ou miroir, cure-dents, maquillage, pâte à modeler, moteur de voiture au garage, porte automatique, …
  • A l’extérieur : produits anti-limaces, herbicides, … ==> Nous vous déconseillons de laisser sortir votre chat à l’extérieur (sauf dans un enclos adapté, sécurisé), car il prendra des risques (vols, personnes mal intentionnées, voitures, bagarres, maladies, prédateurs, …) Malgré tout, cette décision vous appartient, et vous en assumerez donc la responsabilité.

 


LES NOSODES : UNE ALTERNATIVE AUX VACCINS

 

Tout d’abord afin de mieux comprendre de quoi nous parlons, voici la définition du mot « nosode »

 

Préparation homéopathique destinée à prévenir les maladies et issues d’un élément de maladie ou de tissus pathologiques.

A force de vacciner tous les ans nos animaux de compagnie CHATS et CHIENS, nous finissons par affaiblir de + en + leur système immunitaire, (les animaux sont de plus en plus malades, cancers à 7-8 ans, les maladies auto-immunes, pif pour les chats etc et j’en passe...)

Leur but des nosodes est d'augmenter la réponse immunitaire naturelle de l’animal, alors que le but du vaccin est d’immuniser (ce qui ne marche pas toujours d’ailleurs).

Voici un lien qui vous permettra d'en apprendre un peu plus : https://www.vismedicatrixnaturae.fr/sante-generale-1/dossier-vaccination/les-nosodes-une-alternative-aux-vaccins/

​​Les nosodes sont une catégorie de produits homéopathiques. Ils sont fabriqués à partir des tissus ou des sécrétions d’humains ou d’animaux malades. Ces microbes sont dilués de nombreuses fois dans de l’eau ordinaire, ne laissant dans le produit aucun ingrédient actif pouvant avoir un effet sur le système immunitaire.

Les nosodes se présentent en pilules de sucre ou en gouttes dans une base d’eau ou d’alcool. 

​​Nos chatons auront le protocole vaccination Homeoprophylaxis Ainsworths (contre les maladies : Coryza, Calcivirus, PIF, Typhus, leucémie, Clamydiose, Fiv). Homéoprophylaxie est dénuée de tout effet secondaire, nous remettons le traitement en granules à la famille ainsi que le protocole, qui vous verrez est très simple.

Au vu des conséquences et des effets des vaccins (maladies auto immunes, ulcères, coryza sévère, typhus, maladies inflammatoires de l’intestion etc….), la Chatterie des petits oursons utilisera sur tous ces chatons les Nosodes ; nous utilisons les Nosodes déjà depuis maintenant plus de 1 ans sur nos adultes et nous sommes tellement satisfaits du résultat que les chatons bénéficieront du même protocole dès l’âge de 3 semaines. Les Nosodes sont sans danger et ils sont une alternative saine par rapport aux vaccins. Nous sommes une chatterie au naturel et cela va dans notre continuité.

​​Nous sommes très attentif au choix des familles de nos chatons ; malgré nos efforts nous avons été dupés par plusieurs personnes, nous serons encore plus vigilant à l’avenir quand au placement de nos bébés. Je fais cela par passion si les bébés doivent rester à mes cotés cela n’est pas un problème, car je préfère les avoir avec moi qu’avec des personnes peu soucieuse de leur santé.

Nos animaux sont comme nous exposés aux virus même si ceux sont des chats qui ne sortent jamais. Vous véhiculez sur vous virus et bactéries, il est indispensable et primordiale de stimuler leurs défenses immunitaires pour booster leur organisme 4 fois par an, comme nous le ferions pour nous.

L'homéopathie se prend loin des repas.

​Mettre le comprimé à fondre dans une seringue de 1 ou 2 ml sans toucher le comprimé, enlever les croquettes pendant ce temps ; attendez environ 30 min afin de s’assurer de ne pas donner alors que le chat vient de manger et administrer après à l'aide de la seringue.

Remettre les croquettes 30 mn après.

On ne touche pas les comprimés avec les doigts.
1 comprimé pour un chat ou chaton.

Nous commençons le protocole à l’âge de 3 semaines, les nosodes couvrent, Typhus entérite féline/panleucopénie féline), Coryza (rhinotrachéite), Leucose, Pif (péritonite infectieuse féline), Leucémie, Chlamydiose féline et FIV. 
                                         
Chacun des chatons se verra attribuer un flacon de comprimés et une seringue afin de suivre le protocole jusqu'aux 3 ans du chat.

Prophylaxie : En règle générale, le dosage est fourni par le laboratoire fabricant. Pour ceux que je donne à mes chats, la dose et de :

  • 1 comprimé, ou 1 ou 2 granules, ou 3 ou 4 globules matin et soir par jour pendant 3 jours,
  • Puis 1 fois par semaine pendant 3 semaines,
  • Puis 1 fois par mois pendant 6 mois, et enfin,
  • Puis 1 fois tous les 6 mois pendant 3 ans.

Il n'est pas vraiment utile de le faire au-dela de 3 ans, car votre animal est couvert, mais à partir du moment où vous commencez à administrer les nosodes a votre animal de compagnie, son immunité commence à se développer.

On peut administrer les nosodes aux chiots et chatons dès l'âge de 3 semaines, et le dosage est le même pour tous, quelle que soit leur taille, même conjointement avec la vaccination traditionnelle. L'homéopathie n'a rien à voir avec la médecine conventionnelle et les dosages non plus.

Vous pouvez commencer a administrer les nosodes a n'importe quel moment, que votre animal soit vacciné ou pas, ça n'interfère en rien avec les vaccins.

 

Comment conserver l'homéopathie ?

Les médicaments homéopathiques se conservent : - à l’abri de la lumière, - à température ambiante modérée, loin de toutes sources de chaleur élevée (radiateurs), - loin de toutes sources électriques (appareils divers, voiture, ordinateur, téléphone portable…), - loin de toutes sources électromagnétiques (enceintes hifi, TV, wifi…), - loin des parfums ou huiles essentielles.

Chaque bébé de la chatterie partira avec son flacon de Nosodes et sa fiche protocole.

 

Les vaccins

En France, la vaccination des chiens et des chats n’est pas obligatoire, légalement parlant. Le seul moment où la loi intervient au sujet des vaccins, c’est le passage des frontières : le vaccin contre la rage est alors obligatoire pour entrer ou sortir de France avec un animal de compagnie.

La WSAVA recommande de vacciner votre animal de compagnie maximum tous les 3 ans comme cela se fait dans beaucoup de pays maintenant (et de le faire seulement si le Vaccicheck montre que l'immunité est trop faible et qu'il est nécessaire de re-vacciner votre animal), il est donc possible de le faire avant le rappel de la première année (à 15 mois). Si votre animal est déjà protégé par ses vaccins précédents, la revaccination n'apportera pas une immunité supplémentaire, et il n'est donc pas nécessaire de revacciner.

Le WSAVA recommande et encourage vivement (et moi aussi) le concept du bilan annuel de santé  en lieu et place de celui du rappel annuel de vaccination. Dans le cadre de ce bilan annuel, le rappel de vaccination, s'il est nécessaire, ne doit être qu'un des éléments de cette visite annuelle consacrée à la santé et au bien-être généraux de l'animal. En effet, rien ne remplacera le regard averti et les mains expertes de votre vétérinaire pour détecter un problème de santé.

 

 

 

Avez-vous fait votre choix ?

12 + 8 =